Escale slovène

Ljubljana, la bien-aimée (c) Mickaël Léger

En ce moment, la mode est aux week-ends à Prague, Londres, Barcelone ou Bruxelles, où des nuées de Français se précipitent dans le seul et unique but de se dépayser (tout en restant entre Français, donc). Pourquoi ne pas privilégier une destination tout aussi proche mais moins touristique ? Ljubljana par exemple ? LjubjaQUOI ? Il est vrai qu’après avoir lu et écrit le nom de cette ville une bonne vingtaine de fois, ce dernier reste difficile à orthographier…

Présentation express de cette petite capitale pleine de charmes qui vaut son pesant de cacahuètes…

Ljubljana (c) Mickaël Léger

Street art slovène (c) Mickaël Léger

Ruelle slovène (c) Mickaël Léger

La Slovénie : quoi, quand, où ?

La Slovénie est un pays à peine plus grand que la Bretagne qui se trouve à la frontière de la Croatie, de la Hongrie, de l’Autriche et de l’Italie, plus précisément ici :

L’état slovène est né en 1991, il y a seulement 21 ans. Ce territoire appartenait auparavant à la Yougoslavie. Pour plus d’informations, les curieux peuvent faire un tour par ici.

La capitale de la Slovénie, je vous le donne en mille, c’est Ljubljana « la bien-aimée ». Avec ses 266 000 habitants, elle fait partie des plus petites capitales d’Europe. Ce qui ne la rend que plus attrayante : grands espaces verts, jolies rues, adorables maisonnettes, centre historique (et piéton !) le long de la Ljubljanica, château sur les hauteurs de la ville… Bref, de quoi passer quelques journées bien agréables, loin de l’agitation parisienne.

Elliott le dragon

Selon la légende, ce serait Jason et ses compères Argonautes qui auraient fondé Ljubljana. Après avoir piqué la Toison d’Or avec l’aide de Médée (et piqué Médée par la même occasion), ils embarquent sur la mer Noire, naviguent sur le Danube et remontent la Sava jusqu’à Ljubljana. Là, Jason met la pâté à un dragon. Ainsi est née la capitale slovène. Tada !

Art et culture

Les Slovènes ont un goût très prononcé pour le baroque, qui s’impose dès 1700. Mais de nombreux édifices de la capitale ont été bâtis par le célèbre architecte local, Jože Plečnik (1872-1957). C’est un peu le Gaudi slovène, si vous voulez… mais en moins extravaguant tout de même.

Communiquer en slovène

Le gros avantage du pays, c’est que tout le monde parle couramment anglais, au point de faire rougir 95% des touristes venus de l’Hexagone avec leur accent frenchi so sexy.

Mais quand même, quelques mots, ça peut servir…

To je moj moz (qui se prononce « to yé moï moj »): c’est mon mari (ça, c’est au cas où on veuille te le piquer)

Jaz sem samski/samska : je suis célibataire (ça, c’est pour les autres)

Slabo govorim slovensko : je parle mal le slovène (ça doit se remarquer en même temps…)

Dobro jutro : bonjour !

Na svidenje : au revoir !

Et enfin Racun prosim (« ratchoun prossim ») : l’addition s’il vous plait !

Voilà, je crois que je vais m’arrêter là parce que personne n’a l’intention d’apprendre le slovène sur ce blog.

Pour finir, sachez que la Slovénie se visite (presque) facilement en transports en commun, étant donné sa petite taille. Et les jolies villes à découvrir aux quatre coins du pays ne manquent pas. A commencer par Bled, véritable carte postale qui fera rêver les amateurs de petits villages et de hautes montages.

Bled, petit bijou slovène (c) Mickaël Léger

Le site du photographe, c’est par là.

Camille P.

Publicités
Cet article a été publié dans Divers. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Escale slovène

  1. Chapeau au photographe, c’est magnifique !

  2. Gwen dit :

    Ca me donne bien envie d’y aller! Les gens sont-ils accueillants ? Je garde un assez mauvais souvenir de l’accueil à Prague (qui par ailleurs est une très jolie ville)

  3. J’ai trouvé les gens accueillants et sympathiques, même s’ils sont plutôt réservés. Mais ils n’aimeraient peut-être pas être comparés à des Pragois sous prétexte qu’ils habitent un pays de l’Est 😉

  4. PREVOST dit :

    La Slovénie est multiple , paysage merveilleux , accueil super sympa ! J’en reviens mais regrette de ne pas parler couramment cette langue . Qui peut m’aider dans ma France profonde ?

  5. Ping : Budapest 1/3 : la ville | The Queen of Pudding

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s