La Nuit nomade

De Marianne Chaud

L’ethnologue Marianne Chaud nous conduit, à travers monts et vallées, à la rencontre des derniers nomades du Karnak.

À l’extrême nord de l’Inde, sur les hauts plateaux du Karnak, des dizaines de familles mènent encore une existence nomade. Cueillette de plantes médicinales, traite et tonte de chèvres, déplacement de troupeaux, montage et démontage de tentes rythment leur quotidien à près de 4500 mètres d’altitude. Mais chaque année, avant que la neige ne recouvre de son blanc manteau les étendues himalayennes, les habitants de la région sont placés devant un choix cornélien : vendre leurs troupeaux et gagner les métropoles les plus proches ou se préparer à affronter un hiver de plus au cœur des montagnes. Bercés par les bêlements des ruminants, les derniers nomades insistent donc, impuissants, au départ progressif de leurs frères, de leurs sœurs et de leurs enfants. Chaque année, ce sont des dizaines d’entre eux qui renoncent à leur mode de vie traditionnel pour s’installer en ville, où les attendent de petits boulots journaliers payés des clopinettes.

Bon, très bien. Mais qui s’en soucie ? Une femme, Marianne Chaud, ethnologue et cinéaste française. Pendant de longs mois, cette amoureuse des grands espaces et des petites communautés isolées (Himalaya, La terre des femmes et Himalaya, Les chemins du ciel valaient déjà leur pesant de cacahuètes) s’installe dans la vallée du Karnak afin d’immortaliser le drame humain qui s’y joue.

Lire la suite sur iletaitunefoislecinema.com

Camille P.

Publicités
Cet article a été publié dans Cinéma. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s